L’élève Noa parle

“Mes livres favoris sont les BD, en néerlandais et en anglais. Et je regarde beaucoup Ketnet aussi.” (Noa, 10 ans, Philadelphia)

Noa a 10 ans, habite à Philadelphia (États-Unis) et a une maman belge. Depuis des années, Noa suit les cours chez D-Teach. Elle a commencé en première année de l’école primaire avec l’apprentissage de la lecture et de l’écriture avec la maîtresse Lieselot. Maintenant, 5 ans plus tard, elle se retrouve déjà en sixième année de l’école primaire. En ce moment, elle suit les cours avec la maîtresse Steffi.

“Pendant les cours, nous commençons par un paquet de mots. Parfois nous jouons à ‘Puissance 4’ ou à un autre jeu. Je dois expliquer les mots et faire des phrases et nous pratiquons l’orthographe. Le plus facile en néerlandais? C’est le verbe conjugué et le sujet! Au début, je n’y comprenais rien, mais maintenant si. Steffi m’a expliqué que je devais former une question oui/non, dans ce cas-là le verbe conjugué est toujours devant. Nous avons déjà appris cela l’année passée, cette année nous faisons de la révision de temps en temps.  Cette année nous commençons à apprendre cela à mon école américaine. Moi j’y arrive super bien et les autres trouvent la matière difficile. En fait, je l’ai donc d’abord appris en néerlandais et ensuite en anglais.”

Pendant le cours de néerlandais, Noa travaille au niveau de la sixième année de l’école primaire. Dans son école américaine elle est en cinquième année. Malgré le fait qu’elle n’a qu’une demi-heure de cours par semaine, elle peut faire de grands progrès. Les cours sont toujours individuels et par conséquent complètement sur mesure. Parfois nous devons mettre du temps à bien intégrer les bases; parfois nous pouvons aller plus vite.

“Sais-tu ce que je trouve le plus difficile?” Lire à haute voix. Je sais lire plus vite quand je peux lire en silence. A l’école, les maîtresses me font passer un test de lecture pour voir quel niveau j’ai. Pour les tests je dois lire à haute voix, et j’ai alors un niveau plus bas qu’en réalité. C’est embêtant car je peux seulement lire les textes faciles alors.”

Noa se sent Américaine, mais aussi Belge. Ainsi, elle est folle de Ketnet, la chaîne pour les enfants et les jeunes de la VRT.
“Malheureusement, ma série préférée s’est arrêtée: de vijver (l’étang). Maintenant, il y a 4ever à la place. J’ai aussi regardé ‘het Gala van de Gouden K’s’ (le Gala des K d’or).”

Deux fois par an, Noa va en Belgique: une fois en hiver pour les fêtes et une fois en été, quand elle va en Ardennes avec toute la famille.
“Nous avons une très grande famille et nous devons louer une très grande maison. J’ai 14 cousins et cousines d’un côté de ma famille. Ma maman en a même plus de quarante! Ma grand-mère et mon grand-père belges viennent aussi nous rendre visite deux fois par an à Philadelphia: en automne et au printemps.”

La famille de la maman de Noa habite en Belgique et son papa est Américain.
“Depuis ma naissance, ma maman parle flamand avec moi. Mon papa ne connaît pas du tout de néerlandais. Il sait seulement dire ‘tafel’ (table) et ‘rap’ (rapide). Et ‘het eten is klaar’ (le dîner est prêt). Mais il n’arrive pas à rouler le /r/ et ça fait un peu bizarre alors.”

Plus tard, Noa veut devenir artiste visuelle! Elle aime faire de petits films, programmer et faire des vidéos musicales. Avec quelques amis elle a créé un groupe de musique. Noa joue de la batterie et elle sait bien chanter aussi. Elle a même déjà fait un clip de musique d’une de leurs chansons. “Plus tard, je voudrais avoir mon propre canal Youtube. En ce moment, maman ne le veut pas encore,” dit-elle.

“Noa, est-ce qu’il y a quelque chose que d’autres enfants de D-Teach doivent savoir?”
“Deux mots: C’est. Chouette.”
😉



Des questions?

Cours d’essai?

Newsletter